LE CANADA SUIT AVEC BEAUCOUP D’INTÉRÊT LE PROCESSUS DÉMOCRATIQUE EN RDC

Nicolas Simard_Ambassadeur_du_Canada_au_Congo_Opt1mum.COM

Arrivé en septembre 2017 à Kinshasa, Nicolas Simard est le nouvel Ambassadeur du Canada accrédité officiellement en République démocratique du Congo depuis le 16 novembre. Opt1mum Magazine l’a approché pour faire le point sur les priorités de son mandat en cette période très tendue. Il a confirmé la participation canadienne à hauteur de 3,5 millions de dollars canadiens au Projet d’appui au cycle électoral Congolais géré par le PNUD. Nicolas Simard a accordé un long entretien sans tabou à notre magazine.

Opt1mum : Quelles sont vos premières impressions sur la RDC ?

Nicolas Simard : La RDC est un très beau pays. Je l’ai survolé dès mes premiers mois dans le pays. Au fait, je suis arrivé à Kinshasa déjà le 7 septembre 2017. Et j’ai présenté mes lettres de créance le 16 novembre 2017. Depuis cette date, je suis effectivement Ambassadeur accrédité en RDC.
Le Canada est aussi un grand pays, avec beaucoup de richesses naturelles et d’espace naturel. Il y a bien de points communs entre nos deux pays. En effet, ils ont des grands espaces, des gens sympathiques, une diversité culturelle et linguistique ; la liste n’est pas exhaustive.

J’ai souhaité apprendre le lingala pour me rapprocher des Congolais. Au niveau de l’Ambassade, nous permettons pour la première fois aux Canadiens d’apprendre les langues africaines

La RDC dispose d’un potentiel énorme, mais il ne se « mange » pas malheureusement. Dans l’ensemble, mon impression est très favorable. Pour preuve, j’ai souhaité apprendre le lingala pour me rapprocher des Congolais.
Au niveau de l’Ambassade, nous permettons pour la première fois aux Canadiens d’apprendre les langues africaines. Mon intérêt sur la diversité linguistique congolaise s’explique surtout par mon passage à l’Organisation internationale de la francophonie pendant quatre ans. J’ai trouvé intéressant de fournir l’effort nécessaire pour parler le lingala et pourquoi pas le swahili demain. Sur le plan politique, le pays se trouve aujourd’hui dans une situation extrêmement difficile. Même au niveau économique, les Congolais ont perdu une grande partie de leur pouvoir d’achat à cause de la forte dévaluation du Franc congolais. Lire la suite

Laisser un commentaire

*