RÉINVENTION ET SERVICE QUALITÉ

Dg_Académie des Beaux-Arts_Henri_KALAMA_Opt1mum.com

Pur produit de l’Académies des Beaux-arts (ABA), Henri KALAMA a achevé son cursus et a continué sa licence, son master et son doctorat en Chine. Toutes ces expériences cumulées ont façonné l’approche artistique et humaine du remarquable peintre. Élu directeur général de l’ABA depuis mars 2016, pour un mandat de cinq ans, il a déjà à son actif la réhabilitation et la construction de nouvelles infrastructures et l’ambitieux projet de revisiter le curriculum. En même pas deux ans, il imprime un nouveau dynamisme à la réputée institution d’art kinoise sans fonds extérieurs et n’en a pas encore fini, affirme-t-il à Opt1mum Magazine dans cet entretien exclusif.

Opt1mum : Comment pourrait on vous présenter à nos lecteurs ?

Henri Kalama: Je suis Henri Kalama, artiste peintre ou artiste visuel, professeur et directeur général de l’Académie des Beaux-arts, docteur en arts plastiques et phénoménologie de l’art.

O : Peut-on savoir ce qu’il en est des principales actions que vous avez menées ces deux dernières années pour le développement de l’ABA ?

H.K.: Depuis notre arrivée, nous nous attelons à réinventer l’institution à travers des actions qui font montre de notre optimisme, la preuve que nous croyons en un avenir meilleur. Cela passe d’abord par la réhabilitation des bureaux, parce qu’ils sont situés à l’entrée de notre institution, nous tenons de prime abord à faire bonne impression aux partenaires. La section arts plastiques, située au-dessus des bureaux, composés du secrétariat général académique, le secrétariat général administratif, mon bureau et mon cabinet, est entrain d’être remise en état et d’être rééquipée. Des travaux visant à agrandir la bibliothèque sont entrepris, les murs de séparation ont été détruits et le sol refait. Nous tenons à la remettre à neuf aussi avec de nouveaux rayons déjà fabriqués afin qu’elle soit plus attrayante et que les étudiants s’y retrouvent mieux. Pour permettre une meilleure aération des salles de cours, les claustras sont remplacés par des fenêtres, cela donne d’ailleurs une touche de modernité. Un auditoire devant accueillir le deuxième graduat Communication visuelle (G2 C.V.) est en cours d’achèvement, la salle de premier graduat d’Architecture d’intérieur (G1 A.I.). est entrain d’être agrandie. La salle d’exposition réhabilitée sera une sorte de vitrine ou thermomètre à chaque fois que seront organisées les expositions de fin d’année.

La salle d’exposition réhabilitée sera une sorte de vitrine ou thermomètre à chaque fois que seront organisées les expositions de fin d’année.

La première édition organisée était baptisée « La traversée ». Il en sera ainsi désormais chaque année pour faire état des enseignements donnés ici mais aussi afin de mettre en orbite nos meilleurs produits, de sorte que des étudiants arrivent à rencontrer des galeristes ou des chefs d’entreprise qui, séduits par leur savoir-faire, les sollicitent… lire la suite 

Laisser un commentaire

*