Une offre de services adaptés au Congo

18_Decryptage_DYN_MSur qu’elle se présente à sa potentielle clientèle de Kinshasa, lui posant de manière franche cette question : « Besoin d’argent ? Un souci financier ? Venez nous rencontrer avec vos bijoux » tout en joignant à ce texto son adresse et ses coordonnées téléphoniques. C’est de cette manière que certains habitants de la ville l’ont découvert et ont été séduits par ses conditions simples. C’est tout là l’esprit de la maison qui a juré de pallier les situations financières difficiles des Kinois, à l’instar de celles des jeunes en quête d’argent pour leurs frais d’études.

DYN-M «est un bureau en microfinance, à ne surtout pas confondre avec le microcrédit », c’est ainsi que tient à présenter l’institution la general manager Daphnée Benjamino. « Ce qui nous différencie d’un bureau de microcrédit c’est que nous ne sommes simplement pas une banque et que nous ne fournissons pas des produits financiers que peut offrir une banque, et que notre capital ne se chiffre pas encore en millions », a-t-elle argumenté. Et de poursuivre son propos avec cette précision: « DYN-M est un bureau en microfinance adapté au Congo, avec des conditions très simples ». En effet, son premier but était d’être en phase avec les réalités de Kinshasa car, il devait ouvrir ses portes dans la capitale, du moins pour commencer. Et donc, il s’est imposé « une étude des besoins de la population qui a une classe sociale croissante, avec des besoins financiers sans cesse croissants, tandis que notre pays n’offre pas de possibilité de financement rapide, et souvent non sans exiger des conditions énormes. Par ailleurs, notre pays n’offre pas non plus les assurances nécessaires à sa population : traçabilité de l’identité d’une personne, les vraies/fausses fiches de salaires, etc. ». Le bureau s’est ainsi promis de contourner toutes ces difficultés, quitte à avoir toutes les chances de répondre aux desideratas de sa clientèle. En effet, pour jouir de ses services, il suffit de se présenter à ses bureaux pendant les heures d’ouverture muni d’une pièce d’identité et de ses bijoux. DYN-M les expertise et propose des facultés d’achat, qui se résument à deux options, soit les acheter où les mettre en vente pour le client. « Nous avons choisi d’orienter notre offre de la sorte car après réflexion, le bijou est la garantie la plus simple. Il ne perd pas de sa valeur et demande une place minime pour le stocker. Par ailleurs, plus rapide à écouler sur le marché qu’une maison ou un véhicule avec tous les aspects d’ordre pratique à considérer, il présente un meilleur avantage pour chacune des parties. Du reste, nous avons besoin de récupérer notre argent rapidement afin de continuer à tourner autant que nos clients et en servir davantage sans bloquer la machine », explique la general manager. Et, le bureau affirme sa capacité à répondre à toutes les attentes des clients. « Quelle que soit la quantité de bijoux que vous pourrez emmener, nous serons capables de satisfaire votre besoin ou demande. Jusqu’à présent, nous avons toujours pu satisfaire nos clients », fait –elle savoir.

Laisser un commentaire

*