Zephone : L’e-Commerce customisé

Zephone
Créée en 2014, l’entreprise de droit congolais « Zephone World » est spécialisée dans la vente des produits neufs et d’occasion de la téléphonie mobile. Filiale de l’entreprise Bee- Recycle basée en France, elle a la prétention de devenir le premier site congolais dans le commerce électronique des Smartphones et des tablettes. Depuis sa création, explique François Luakabuanga Tambwe, l’un des deux associés opérationnels, Zephone World offre ses services partout en République démocratique du Congo.

Zephone World a réussi à développer un service après vente performant. A ce jour, il n’y a eu qu’un seul cas de renvoi d’appareil livré à un client habitant la ville portuaire de Matadi, dans le Bas-Congo, pour un problème de logiciel mais la situation est rentrée dans l’ordre après la réparation effectuée sur le produit depuis Kinshasa. En effet, dans la capitale congolaise, Zephone World a ses installations à quelques 100 m de la grande poste, en plein cœur du centre-ville. Sur place, l’entreprise y expose aussi sa diversité de produits de la téléphonie mobile pour sa clientèle qui varie de 17 à 55 ans. « Le cœur de notre projet est la vente en ligne. Nous vendons sur le site www.zephoneworld.com qui permet d’acheter des grandes gammes de téléphone à des prix accessibles et d’être livrés partout en RDC ».

La livraison se fait dans toutes les communes et provinces congolaises, notamment les principales villes du pays comme Boma, Matadi, Kananga, Likasi, Kolwezi, Mbuji-Mayi, Kisangani, Goma, Bukavu, Kindu, Beni et Bunia. « C’est la même procédure que sur les sites européens. Les clients choisissent un téléphone et le type de paiement. Le délai de livraison est de dix jours après la validation du paiement par un email de confirmation. Le produit arrive alors par messagerie expresse ». Le défi relevé est d’arriver à rendre accessible le Smartphone à la grande majorité des Congolais. Et le produit qui arrive sur place est déjà recyclé. Globalement, l’achat en ligne exige la prise en compte de certains paramètres fondamentaux, notamment le sérieux dans le travail, la relation avec le client et la garantie.

UNE PASSION POUR L’ENTREPRISE

François Luakabuanga Tambwe n’est pas arrivé dans la téléphonie mobile par le simple fruit du hasard. « En revenant travailler de façon professionnelle en RDC, j’ai commencé par être un employé d’Airtel. On m’a envoyé travailler directement au Katanga. J’ai évolué au service client. Là, j’ai découvert la téléphonie ». Il a quitté très tôt son pays d’origine, la RDC, pour la France et l’Angleterre où il y a effectué l’essentiel de ses études et même une partie de sa carrière professionnelle. Mais l’amour pour son pays était plus fort que tout. « J’ai compris qu’il était possible de développer des affaires en RDC. Il m’a fallu pas mal de temps pour trouver comment le faire ». Finalement, il est rentré pour la première fois en 2004, et pour des raisons professionnelles en 2011.

Nous avons besoin à la fois des entrepreneurs qui osent et qui cherchent à s’associer. C’est l’entreprise qui va apporter le changement tant attendu à la RDC

Se mettant à son compte, François Luakabuanga Tambwe a accompagné le projet Zephone World. « J’ai accompagné le projet, je ne suis pas à son origine. En 2006, j’ai rencontré Michel Samba Bieta qui est aujourd’hui actionnaire principal de Bee-recycle, entreprise installée à Versailles, en France. Nous avons discuté pendant longtemps. Nous avons en commun l’amour de l’entreprise ». Lui et les autres associés sont convaincus que seule l’union peut constituer une véritable force dans le monde entrepreneurial. « Nous avons besoin à la fois des entrepreneurs qui osent et qui cherchent à s’associer. C’est l’entreprise qui va apporter le changement tant attendu à la RDC».

Pour le cas de Zephone World, il y a au total six associés dans le projet. Le nombre d’associés joue un rôle important, reconnait-il. Michel Samba Bieta et François Luakabuanga Tambwe sont les deux associés opérationnels. « Le reste des associés est constitué des personnes qui ont participé au capital », complète Michel Samba Bieta. Le montant réellement investi reste confidentiel mais il s’agit de beaucoup d’argent, ajoute-t-il.

Ce sont des téléphones qui ont très peu de marques d’usures.
On ne sait même pas voir la différence entre un téléphone neuf et un téléphone recyclé

 
AGIR EN RDC

Tout commence réellement à prendre forme dès 2012. « Nous avons commencé à parler du projet Zephone World et Bee-recycle à la fin de l’année 2012. Le projet a démarré ici, en RDC, à la fin du mois de juin 2014 ». Pour François Luakabuanga Tambwe, il faut toujours du temps pour passer de la conception à la mise en œuvre d’un projet de création d’entreprise. Au-delà, une autre donne déterminante vient s’ajouter : le financement. Aussitôt les préalables remplis, François a pris la décision qui a marqué le tournant décisif de sa vie professionnelle. « Dès que nous avons cerné toutes les questions préalables, j’ai démissionné d’Airtel pour me lancer dans ce projet avec lui. Et nous avons commencé la partie opérationnelle en mars 2014. Nous avons ensuite créé, en juin 2014, la structure congolaise : Zephone World. Cela nous a permis de commencer avec les opérations ou d’agir en RDC».

Concrètement, Zephone World s’est spécialisée dans la vente des produits de téléphonie mobile, en l’occurrence le téléphone et les tablettes. « Elle est la filiale d’une entreprise créée à Paris : Bee- Recycle. Les appareils vendus sont recyclés et remis à l’état neuf ». Au fait, il s’agit d’un grand marché. En effet, un nombre important de téléphones connait une utilisation très courte en Europe, avant de se retrouver dans les tiroirs, voire à la poubelle. « Ce sont des téléphones qui ont très peu de marques d’usures. On ne sait même pas voir la différence entre un téléphone neuf et un téléphone recyclé. Certains appareils ont connu une utilisation allant parfois à une semaine seulement ».

edition_15

Laisser un commentaire

*